Archives pour septembre, 2014

Vendredi 24 Octobre 2014 – Présentation du Livre des Familles de Bindernheim

La Société d’Histoire des Quatre Cantons a procédé à l’édition du Livre des Familles de Bindernheim. Disponible à compter du 24 octobre 2014, cet ouvrage reconstitue l’ensemble des familles de Bindernheim de 1669 environ jusqu’à 1935.

L’ouvrage sera présenté à la municipalité de Bindernheim ainsi qu’à l’ensemble de ses habitants Vendredi 24 octobre 2014 à 17h00 dans la salle du conseil municipal à la mairie de Bindernheim.

Les personnes souhaitant acquérir l’ouvrage pourront le faire le jour même de la présentation
ou, le cas échéant, le commander à M. Albert Scherer, 24 rue Mertian à Matzenheim.

L’ouvrage, de près de 600 pages en 2 tomes, est en vente au prix de 40€.

Samedi 18 Octobre 2014 – Soirée Fleischschnacka

La Chorale Sainte Cécile de Bindernheim vous invite à sa 1ère soirée dansante

Samedi 18 octobre 2014 à 19h30 à la salle polyvalente

Ambiance assurée par l’orchestre « Mon Nom est Personne »

Merci d’envoyer votre participation avec le règlement au plus tard le dimanche 5 octobre 2014 auprès de :
- Véronique Velten – Tél. 03 88 85 95 14 – daniel.velten@orange.fr
ou
- Christelle Egelé – Tél. 03 88 85 95 92 – egele.christophe@wanadoo.fr

Prix du repas (1 Apéritif – Fleischchnacka / Salade – Dessert – Café) : 25,- € par personne

Nom :
Prénom :
Nombre de participants : …. x 25,- €

Ci-joint chèque de :
à libeller à l’ordre de la Chorale Sainte Cécile Bindernheim

Vie scolaire 2014-2015

La rentrée 2014/2015 sera marquée par la réforme des rythmes scolaires.
Les enfants reprendront donc le chemin de l’école les mercredis matins.

Les journées pleines seront amputées de 3/4 d’heure.

Horaires :
lundi, mardi, jeudi et vendredi : de 8h15 à 11h30 et 13h30 à 15h30
mercredi : 8h15 à 11h15

vie_scolaire_2014-2015
Au niveau du personnel enseignant :
Mme Hélène Frommer, seule nouvelle de l’équipe, s’occupera des PS et MS, assistée par Mme Armelle Spatz.
Mme Valérie Bosal gardera les GS et le CP avec à ses côtés Tiffany Moioli.
Les CE1 et les CE2 seront pris en charge par Mme Marie Rose Billand et les CM1 et CM2 par M. Jacky Muller, déchargé les lundis et suppléé par Mme Christine Stoll.
Mme Obrecht Anne interviendra à mi-temps dans divers groupes.

Effectifs :
17 élèves chez Mme Frommer dont 6 en PS et 11 en MS
21 élèves chez Mme Bosal dont 9 en GS et 12 en CP
25 élèves chez Mme Billand dont 12 en CE1 et 13 en CE2
24 élèves chez M. Muller / Mme Stoll le lundi dont 12 en CM1 et 12 en CM2

Cette année les classes de Mme Bosal et M. Muller partiront en classes transplantées.

Au niveau des « animations », la traditionnelle kermesse sera remplacée, cette année, par une fête du poisson d’avril (portes ouvertes et jeux) et un concert fin Mai.

Cérémonie du 14 juillet 2014

14_juillet_2014

C’est à 10H, devant le monument aux morts, que Madame le Maire, Denise Adolf a tenu son discours. L’occasion de rappeler les valeurs républicaines, de remettre les diplômes du Brevet des Collèges ainsi que les distinctions aux différents membres des associations. Après la distribution du traditionnel « Wecka », la Musique Union a escorté le corps des Sapeurs-Pompiers jusqu’à la salle polyvalente où s’est tenu l’apéritif suivi du premier pique-nique républicain. Ce dernier s’est déroulé dans la bonne humeur et dans un esprit de convivialité et de partage.

gateau_republicain

Zoom sur la CCRM

Lors de sa séance du lundi 21 juillet, le conseil municipal a eu le plaisir d’accueillir, Frédéric Pfliegersdoerffer, président de la Communauté de Communes du Ried de Marckolsheim. Durant deux heures, le président a présenté l’établissement intercommunal et répondu à de nombreuses interrogations.

Formée de 17 communes sur les 21 que compte le canton de Marckolsheim (les communes de Baldenheim, Mussig et Muttersholtz sont rattachées à la Communauté de Communes de Sélestat et Diebolsheim à celle du Rhin) et forte de 19 000 habitants, la Communauté de Communes du Ried de Marckolsheim n’existe que depuis le 1er janvier 2012. Elle est le fruit de la fusion, anticipée par rapport aux prérogatives préfectorales, de la Communauté de Communes de Marckolsheim et environs et de la Communauté de Communes du Grand Ried. Outre les compétences obligatoires exercées que sont les actions de développement économique et l’aménagement de l’espace, elle intervient également de manière exclusive dans les domaines de la petite enfance, de l’accueil périscolaire, de l’animation jeunesse, de l’école de musique, des médiathèques, de la piscine, de l’économie, du tourisme, des transports de proximité, des pistes cyclables et apporte son aide aux communes et aux associations par son parc de matériel.

C’est avec passion et conviction, que le président Frédéric Pfliegersdoerffer a retracé l’historique de cet établissement public de coopération intercommunale et a souligné que l’alignement entre les différentes compétences s’est faite par le haut, retenant ce qu’il y avait de meilleur dans chacune d’elle. Cela a pu se faire tout en conservant la fiscalité, relativement proche entre les 2 structures.
Les conseillers bindernheimois ont saisi l’occasion de cette rencontre pour interroger le président sur la mise en place de la compétence voirie à l’ensemble des communes, et notamment celle de l’ancienne Communauté de Communes du Grand Ried. Le périscolaire, les modalités horaires d’intervention des agents intercommunaux au montage des chapiteaux, la situation financière future ont également été abordés.
Cette rencontre a permis aux conseillers de mieux connaitre les domaines d’intervention de la Communauté de Communes et a permis au président d’échanger sur les besoins et attentes des communes.

Site internet : http://www.ried-marckolsheim.fr

Contrat de territoire 2015-2017

Spécificités du nouveau contrat, savoir :
- contrat sur 3 ans et non plus sur 6 comme précédemment,
- enveloppe globalisée pour tout le territoire répartie à 50 % pour les projets dits structurants et 50 % pour les projets dits locaux,
- abandon des taux de subvention prédéfinis pour chaque commune ; l’enveloppe sera répartie selon les projets et selon le nombre de demandes.

Projet de contrat de territoire présenté à la CCRM par écrit le 14 août 2014, conformément à notre programme électoral, dans l’ordre de priorité :
1. Travaux de réfection et isolation de la toiture des bâtiments écoles et local pompiers
2. Acquisition d’un tracteur avec lame de déneigement et saleuse
3. Aménagement de voiries communales : rue des Acacias, rue de Neunkirch et rue de Sundhouse
4. Aménagement d’un parc intergénérationnel.

Budget 2014

SECTION DE FONCTIONNEMENT

Dépenses
Charges à caractère général 204 000 € 31,88 %
Charges de personnel 186 500 € 29,14 %
Autres charges de gestion courante 78 200 € 12,22 %
Charges financières (intérêts de la dette et autres) 10 000 € 1,56 %
Charges exceptionnelles 1 000 € 0,16 %
Atténuation de produits (prélèvement G.I.R.) 46 165 € 7,21 %
Crédit pour dépenses imprévues 28 610 € 4,47 %
Dépenses réelles 554 475 €
Écritures d’ordre (amortissement des subventions d’équipement allouées) 750 € 0,12 %
Virement à la section d’investissement (autofinancement) 84 775 € 13,24 %
Dépenses d’ordre 85 525 €
Total des dépenses de fonctionnement 640 000 €
Recettes
Produits des services (ventes bois, chasse, office municipal) 35 150 € 5,49 %
Impôts et taxes (impôts locaux, taxe sur électricité, …) 317 250 € 49,57 %
Dotations et participations (de l’Etat, allocations compensatrices) 163 135 € 25,50 %
Autres produits de gestion courante (location terrains, étangs, logements) 40 050 € 6,26 %
Atténuation de charge 0 €
Produits financiers et produits exceptionnels 172 € 0,02 %
Recettes réelles 555 757 €
Écritures d’ordre 0 €
Recettes d’ordre 0 €
Excédent de fonctionnement reporté 84 243 € 13,16 %
Total des recettes de fonctionnement 640 000 €

En ce qui concerne les impôts locaux 2014, les taux d’imposition communaux ont été maintenus :

14,11 % pour la taxe d’habitation, dont la recette prévisionnelle est de 159 443 €
8,14 % pour la taxe foncière sur le bâti 61 897 €
39,17 % pour la taxe foncière sur le non bâti 19 663 €
17,00 % pour la cotisation foncière des entreprises (CFE) 22 712 €
Total des contributions directes 263 715 €
Produit de la taxe additionnelle FNB 1 436 €
Produit des IFER (Impos. Fofait. s/Entreprises de Réseau) 797 €
Produit de la CVAE (Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises) 12 070 €
Total 14 303 €
Total brut 278 018 €
Prélèvement G.I.R. + FPIC - 46 165 €
Total net des contributions directes 231 853 €

 

 


SECTION D’INVESTISSEMENT

Dépenses
Mobilier p/salle polyvalente. (Réserve + travaux de réhabilitation) 24 250 €
Réseau électrique (desserte terrain Schmitt et autres) (report de 2013) 6 860 €
Matériels et outillages divers (outillage technique et autres) 40 000 €
Alignement/élargissement de voiries 5 000 €
Travaux de voirie/ viabilisation (report  2013) 162 926 €
Sécurité routière + signalétique d’entreprise 6 879 €
Travaux de réfection logement nord 13 700 €
Dépenses d’équipement 259 615 €
P.V.R. (régularisation) (report de 2011) 6 015 €
Remboursement des emprunts (capital) 29 210 €
Crédit pour dépenses imprévues 18 357 €
Dépenses financières 53 582 €
Solde d’exécution négatif reporté 2013 186 803 €
Total des dépenses d’investissement 500 000 €
Recettes
Subvention Etat (D.E.T.R.) pour élévateur salle poly. + accessibilité. Ecole 21 890 €
Subvention Etat (enveloppe parlementaire) pour travaux salle polyvalente 19 000 €
Subvention Département p/travaux salle polyvalente + orgue (report) 84 570 €
Recettes d’équipement 125 460 €
Excédent de fonctionnement capitalisé (exécution autofinancement 2013) 133 500 €
Fonds de Compensation. de la TVA 58 150 €
Taxe Locale d’Equipement  + Taxe d’Aménagement 6 600 €
Produit des cessions d’immobilisation. (terrain d’assiette nu 3e tr. Lotissement) 90 765 €
Recettes financières 289 015 €
Virement de la section de fonctionnement (autofinancement) 84 775 €
Écritures d’ordre (amortissement des subventions d’équipement allouées) 750 €
Recettes d’ordre 85 525 €
Total des recettes d’investissement 500 000 €

Du « Tout à l’égout à l’Assainissement des eaux usées »

Le réseau d’assainissement est communément appelé, à tort, « Tout à l’égout ». Une fois les eaux salies, elles sont rejetées dans le réseau d’assainissement et acheminées à la station d’épuration où elles sont dépolluées avant rejet vers le milieu naturel (rivières, …).

Ce réseau n’est pas destiné à « tout » recevoir : il est destiné à recueillir les eaux sales, mais surtout pas les déchets ! Protéger le réseau d’assainissement n’est pas réservé aux spécialistes.
Tout un chacun doit être conscient de sa responsabilité et de sa contribution possible à la préservation de l’environnement au bénéfice de la qualité de vie et de celle des générations futures.

En effet tout déchet déversé dans les éviers ou dans les WC se retrouve dans les eaux usées.

NE PAS JETER LES LINGETTES AU RÉSEAU

Les lingettes jetées dans les toilettes causent de sérieux dysfonctionnements dans les stations de pompage et d’épuration. Elles bouchent et détériorent les pompes de relèvement, obstruent les grilles des stations et sont parfois à l’origine de pannes et d’interventions onéreuses. Les lingettes sont à jeter dans la poubelle grise.

Aussi, les techniciens du SDEA constatent une augmentation significative des interventions pour dépannages : notamment le débouchage des pompes de refoulement des eaux usées à la station de BINDERNHEIM. « De 17 interventions en 2012, les valeurs sont à la hausse depuis avec 27 interventions en 2013 et jusqu’à environ une intervention par semaine depuis le début de l’année 2014″, (chiffres SDEA) malgré un entretien préventif du réseau.

Trier les déchets doit devenir un geste simple et éco-citoyen qui permettra aux réseaux d’assainissement et aux stations d’épuration de fonctionner correctement et le plus longtemps possible pour le confort de chacun et la préservation du milieu naturel.

Feux de jardin

Les diverses activités d’entretien des espaces naturels et des jardins génèrent des déchets verts, souvent éliminés par brûlage en infraction avec la réglementation.

Nous vous rappelons ci-après les dispositions concernant la réglementation des feux de jardin :
Les feux dits «de jardin» font l’objet d’un principe général d’interdiction fixé par le Règlement Sanitaire Départemental, qui stipule que l’incinération à l’air libre des déchets ménagers est interdite.
Sont assimilés aux déchets ménagers tous les déchets qui, eu égard à leur nature et aux quantités produites, peuvent être éliminés sans sujétions particulières et sans risque pour les personnes et l’environnement.

Le brûlage des déchets verts, de branches, de tontes de gazon ou toutes autres matières (cartons, plastiques, …) effectuée par les particuliers ou les professionnels (paysagistes, collectivités…) est donc formellement interdit.
La solution est le compostage ou à défaut la collecte en déchetterie.

Ce mode d’élimination (brûlage), par ailleurs fortement producteur de polluants liés à la mauvaise combustion, ne fera donc l’objet d’aucune tolérance lorsque des solutions d’éliminations réglementaires ont été mises en place.

Prolifération des chats errants

En période hivernale, la prolifération des chats est de nouveau à craindre. Il reste à tout un chacun de remédier à ce problème pour éviter de nous retrouver avec les mêmes soucis qu’au printemps dernier.

Haut de page